Pour préparer efficacement un contrôle, il faut d’abord savoir quel genre de travail sera demandé : réciter des définitions, répondre à des questions sur la leçon, faire des exercices d’application directe, résoudre des problèmes… La manière d’apprendre ou de réviser en dépendra étroitement.

Le fait de travailler en temps limité introduit une difficulté supplémentaire. Bien souvent, la première préoccupation de l’élève est de « tout faire », sans quoi il a l’impression d’avoir failli à sa tâche. Or cette obsession est mauvaise conseillère : elle l’amène à aller plus vite qu’il n’en est capable et donc à faire beaucoup d’erreurs. A la fin, son résultat sera moins bon que s’il avait tranquillement travaillé à son rythme, quitte à laisser de côté certaines questions.





Ce site est conçu et réalisé par Jean-Pierre Brelle professeur certifié de mathématiques. N'hésitez pas à lui faire part de vos remarques ici.